Marcher, et se laisser surprendre par une histoire ici, ou là. 

 

Le conte se plait particulièrement en dehors de la scène. C’est là une de ses caractéristiques essentielles, il n’a besoin de rien pour se raconter. Le conte est libre ; comme la parole, comme le vent, comme le pas sur le chemin. Il ne s’impose pas. Il propose. Il éclaire. Il s’amuse. 

 

Le conte change le regard sur la chose, l’objet, le paysage qui s’offre à nous. Il en donne une vision du monde, librement interprétée encore et encore par celui qui l’écoute, à l’aune de ce qu’il vit. 

 

Nous vous proposons d’imaginer des balades contées en tous lieux, extérieurs ou intérieurs, naturels ou citadins. À titre d’exemple, nous avons déjà raconté … le long d’un fleuve, sur une montagne, en forêt, dans un parc, des musées, un château, au fond d’un fort militaire, au détour de ruelles. 

 

La balade contée, selon le projet, demandera un travail préalable de repérage ou de documentation, éventuellement de collectage.

Balade d’une heure ou véritable randonnée de deux jours, tout est possible ! 

Spectacle tout public

 

Avec : selon les configurations, Olivier Noack, Sophie Wilhelm, un ou plusieurs compagnons