Logo Nos Possibles

Comment les jeunes voient-ils l’avenir dans un monde confronté à la question écologique ?

En mars dernier, le confinement est annoncé alors que je commence une résidence d’écriture au Nombril du Monde.  La réalité rejoint brutalement ma réflexion : comment les jeunes, dont l’énergie me fascine, vivent la contradiction entre leur désir de projection et la menace croissante d’un avenir assombri par le dérèglement climatique.

Pour trouver réponse à mes questions, je vais à la rencontre de jeunes gens.  Ils me racontent  la découverte de l’indépendance, leurs rêves, leurs doutes et leurs peurs. Ils se questionnent sur la place de l’homme dans un écosystème. Ils me parlent d’utopie. 

Ils ravivent en moi la jeune que j’ai été, que je suis étonnée de ne plus être, et qui peut-être aujourd’hui, ferait la grève pour le climat. 

 

Dans mon récit, les nombreux jeunes que j’ai rencontrés donnent naissance à cinq archétypes. Ces cinq personnages expriment par leurs actes et leurs propos des attitudes différentes : désintérêt, engagement, déni, défi, légèreté… Je raconte leurs questionnements et leur évolution.

Je propose ainsi un parcours pluriel intime, entre documentaire et fiction, entre arts du récit et questionnement sociétal : une fresque où l’énergie de la jeunesse aura le dernier mot. 

Sophie Wilhelm – Écriture et jeu 

Titus – Accompagnement à l’écriture 

Jean Boillot – Regard extérieur 

 

Coproduction Le Nombril du Monde, Pougnes-Hérisson (79) Avec le soutien de la MJC Calonne de Sedan (08),  de Nittachowa, Centre de développement et de ressources pour le conte et les arts Oraux (57)  et de la maison de l’oralité de Capbreton ( 40).

 

Aide à la production Région Grand-Est et du Département de la Meuse.

La maison de l’oralité de Capbreton ( 40).

 

Création : premier trimestre 2022

 

Ce projet vous intéresse ? 

Nous sommes à la recherche de nouveaux partenaires : coproducteurs, pré-achats, résidence.

N’hésitez pas à nous contacter.