Anciens Spectacles

Alwine Fichenich

Un spectacle intimiste où l’on parle des petites choses de la vie et des grands moments de l’existence. À partir de 12 ans.

de et par Sophie Wilhelm

Alwine Fichenich devant sa moto

Alwine Fichenich met du rouge à lèvres rouge sans déborder, des souliers sans talons pour aller danser, ses yeux verts mouillés quand elle me voit arriver. Alwine connaît la couleur du ciel de Reims, la fulgurance des voyages en avion, la recette du lapin sauce chasseur et le secret des formules magiques en allemand. Alwine aime Nicolas, gnome farceur, boulanger de cœur mais mineur de fond. Alwine traverse la frontière pour s’installer dans un village lorrain. Alwine me raconte sa vie en fumant des cigarettes derrière son poêle à charbon. Alwine Fichenich s’appelle vraiment Alwine Fichenich et je la connaissais avant d’être née.

Car tant que les parents auront des enfants et les enfants des grand-parents, il y aura toujours un pigeon voyageur pour dire le monde.

Ce spectacle est créé à partir de récits transmis par ma grand-mère dans un patois allemand que je comprends à peine. Moments vécus, réinventées, récits passés au filtre de la mémoire ou rêvés, où est le vrai, où est le mystifié ?

« Sans recourir à des subterfuges de décor ou d’ambiance musicale, emplissant à elle seule toute la scène, la jeune-femme a conjugué ses talents de mime et de conteuse pour faire entrer de plein pied l’auditoire dans un univers proche, où les fantaisies les plus débridées prennent un accent de vérité. »

L’Alsace, 27 février 2002

Conditions techniques
Plateau 4 x 3 m, hauteur 60 cm – éclairage minimum, deux à quatre projecteurs 650 W sur pied – fiche technique disponible pour les salles équipées – un micro HF casque si la salle nécessite une sonorisation.

           

Compagnie Les Mots du Vent — http://lesmotsduvent.org