La compagnie : Sophie Wilhelm

À l’origine

Tout a commencé au collège la Louvière lors qu’en 6e j’interprétais « le moustique », personnage lunatique et visionnaire, ou alors encore plus tôt quand mon père m’a retrouvée sur le podium d’une fête populaire pour y chanter la pêche aux moules en pouffant de rire. Non c’était bien avant et ça continuait lorsque je m’enroulais dans des serviettes chaudes sur la plage pour m’y raconter des histoires.

J'ai tant rêvé de toi / Les Mots du Vent from Les Mots du Vent on Vimeo.

Dans J'ai tant rêvé de toi, extrait d’une vidéo de Anne-Noëlle Gaessler

Car le monde m’est toujours apparu comme une réserve d’images. Et aucune aventure digne d’être vécue si ce n’est pour être ensuite racontée.

Alors il y a eu :

Portrait de Corinne François

Portrait de Corinne François

Mots et gestes

Sophie Willhelm selon Abbi Patrix : « On ne peut pas se tromper. Sa voix, son allure, son regard, sa manière de prendre son souffle entre deux gestes, cette chaleur qui émane de sa présence, de ses histoires et qui enveloppe le public. »

… et selon Olivier Noack : « Elle raconte toujours deux histoires en même temps. La première est celle des mots que le public entend. La seconde est racontée par ses yeux. Son regard laisse percevoir un léger décalage, une distance d’humour qui nous dit que tout n’est pas si simple. Et puis de temps en temps, elle se met à raconter une troisième histoire par-dessus les deux premières. Là c’est la danse, le geste, son corps qui décline l’abstraction et laisse flotter le parfum de l’histoire qu’aucun mot ne peut décrire. »

           

Compagnie Les Mots du Vent — http://lesmotsduvent.org